Accueil Non classé L’ère Macron….

L’ère Macron….

0
0
74

En cette fin d’année 2019 , le bilan de l’ère du président Macron n’est guère enthousiasmante , loin s’en faut . Après une campagne tonitruante avec des nouveaux concepts de communication , le candidat président a emporté par défaut l’élection , par défaut car finalement ce n’est pas son programme ,ni sa prestance qui ont fait la différence , mais bien la peur des lendemains qui ne chantent pas avec une concurrente représentante d’une droite bien cataloguée , ainsi qu’une gauche totalement liquéfiée qui a lamentablement échouée suite à toutes les querelles internes ….. de plus une abstention record à encore accentué la Berésina électorale ….Bref  , quoi qu’il en soit  l’électorat à choisi d’élire un assez jeune politique  E.Macron , représentant d’une certaine classe de la société française , l’élite technocratique bourgeoise et bancaire …. L’illusion d’un changement dans le mode de fonctionnement dura quelques temps , pour finalement se déliter en faisant apparaître les failles d’un système voulu , où seul le Président avec morgue assumée présidait en tout , avec un gouvernement fait de pas mal d’amateurisme (c’est d’ailleurs toujours le cas) voir d’incompétences de toutes sortes avec un Parlement le doigt sur la couture du pantalon , avec une opposition pratiquement inexistante , sans relais avec les corps intermédiaires (autres élus , organisations syndicales ,mouvements associatifs etc …) nous avait dit  » on va voir ce que l’on allait voir  » , eh bien c’est tout vu ….. depuis des décennies ont avait assisté à une telle montée de frustrations ce qui a abouti aux gilets jaunes  et maintenant aux grèves de fin d’années , avec une conséquence sonnante et trébuchante et une montée de la dette qui devient abyssale , cela sans que l’industrie et le commerce extérieur se rétablisse , avoir un pouvoir d’achat des classes populaires en régression constante , voir même celle des retraités, seuls la classe des riches nantis a vu la masse globale financière s’élevait et franchir un cap jamais aussi élevé , alors que la pauvreté elle augmentait aussi dans une proportion bientôt digne de figurer dans un roman de Zola ou de V.Hugo .  Le bilan donc à l’heure actuelle à l’aube de cette année nouvelle n’est guère joyeux , à qui nous prendre , bien évidement à nous la Gauche , qui n’a pas su faire sa mutation , trop encline à compter sur les classes moyennes , faisant depuis pas mal de temps abstraction des classes populaires , n’étant plus à l’écoute d’une grande partie de la population salariée ,ce qui fit le bonheur du Front national devenu donc Rassemblement national , avec donc par voie de conséquence un manque de confiance d’une grande partie de l’électorat qui déboussolé s’abstenait ou se précipitait vers d’autres voies avec ce que l’on sait à présent .Il est donc grand temps que la gauche dans son ensemble fasse son mea culpa , espérons que cette année 2020 qui s’ouvre sera l’ère du renouveau et que la gauche retrouve sa crédibilité devant son électorat , le Parti Radical de Gauche s’y emploiera soyez en assuré .             F.FOURNIER  P.R.G. Drôme-Ardèche

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par leradicalsocialistedegauche
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cour des comptes et politique

Il est très intéressant de parcourir le rapport de la cour des comptes pour relever différ…